Des voisin… d’Enfer

Autrice : Hélène Duc
Édition : Evidence Editions
Date de parution originale : 21 juillet 2018
Genre : Nouvelle / Jeunesse / Fantastique
Nombre de Pages : 80
Mon Format de Lecture : Numérique (Youboox)
Ma Langue de Lecture : Français
Mon temps de Lecture : 30 minutes
Lecture Personnelle

Résumé

(Adapté aux lecteurs dyslexiques)

Salut, je m’appelle Lukas Jenkle, j’ai treize ans et, cette nuit, je vais vivre l’aventure la plus terrifiante de toute ma vie ! C’est sûrement le prix à payer, lorsqu’on habite à côté d’une vieille famille de sorciers, aux ancêtres réputés pour leur cruauté (les Báthory, ça vous dit quelque chose ?). Surtout quand ces dangereux voisins décident d’organiser une grande fête dans leur jardin pour célébrer le Sabbat de Lughnasadh avec tous leurs copains, as de la baguette magique ! Vacarme et nuit blanche assuré ! Mais cette fois, ça ne va pas se passer comme ça, râle mon père, furieux de ne pas pouvoir dormir. Cette fois-ci, ces enquiquineurs vont l’entendre ! Foi de Jenkle ! Et le voilà qui part se plaindre auprès des fêtards… à ses risques et périls car il ignore qu’une très mauvaise surprise l’attend à l’intérieur de la maison… Pauvre papa ! S’il avait su quel danger le guettait, il aurait vite fait demi-tour, croyez-moi !

L'autrice

Hélène Duc

Née dans l’Aisne (Hauts-de-France), Hélène Duc est détentrice d’une maîtrise de littérature obtenue à la Sorbonne Nouvelle de Paris et auteure d’un mémoire consacré à la vision de la femme dans la littérature fantastique du XIXE siècle.
Distinguée par une quinzaine de prix poétiques européens et étrangers au cours des années passées dont le prix Verlaine Jeune Espoir et le prix Jean de la Fontaine catégorie Jeune Espoir, elle a fait paraître trois recueils de haïkus et se voit régulièrement publiée en revues comme en anthologies poétiques françaises et internationales.
Nouvelliste éclectique appréciée pour ses ambiances sombres et ses atmosphères inquiétantes, Hélène Duc comptabilise une soixantaine de publications à ce jour (tous genres confondus : romans, anthologies collectives de nouvelles, recueils de poésie collectives, revues, magazines…). dont un roman jeunesse fantasy La Geste de Foudrenacre chez RroyZz éditions ainsi qu’un recueil de nouvelles fantastiques intitulé De cendres et d’écarlate aux éditions Unicité.
L’autrice est décédée le 8 octobre 2020.

La Chronique

Eh non, vous ne rêvez pas, voici déjà la première chronique de ma PAL anti panne de lecture ! Alors, allez savoir pourquoi, en ce moment, j’ai très envie de romance de Noël. C’est donc avec la plus grande des logiques que j’ai sélectionné cette nouvelle avec des sorcières et sans aucune romance. Oui, oui, logique, je vous dis !

Nous avons ici un texte assez court qui commence dans le feu de l’action (logique en même temps, c’est une nouvelle, suivez un peu, je vous pris).

Un papa et son garçon de 13 ans se rendent chez leurs voisins sorcier-es en pleine nuit, car ces derniers font trop de bruit. Cela ne va pas plaire à l’un-e des voisin-es, qui va vouloir se venger.

Ce que j’ai particulièrement aimé, c’est qu’on a vraiment l’impression de lire le texte d’un adolescent de treize ans (euh… dis comme ça, ça ne sonne pas tellement comme un compliment lol, mais pourtant, c’en ai un, c’est même le meilleur, je pense !) En fait, on suit l’histoire comme s’il la racontait à l’un-e de ses ami-es ou bien qu’il la rédigeait dans son journal intime. On se sent bien dans sa tête, quoi !

L’apparence et le comportement des sorcier-es sont à la fois très traditionnels, voire clichés, et en même temps plutôt moderne, opposant finalement les deux représentations et c’est assez sympathique à lire.

L’histoire en elle-même n’est pas d’une extrême originalité, mais ce n’est clairement pas ce qu’on lui demande. On passe un bon petit moment, sans s’ennuyer et c’est le principal !

Surtout que cette nouvelle s’adresse à des enfants de 7 à 10 ans, il ne faut pas l’oublier. Et pour le coup, je pense que c’est réussi !

À noté que le texte est optimisé pour les lecteur-ices dyslexiques et ça, c’est cool !

Pour conclure, j’ai passé un petit moment sympa avec cette histoire qui se lit très rapidement et qui plaira sans aucun doute aux plus jeunes.

J'ai aimé

Mon Avis

Les +

  • On se sent vraiment dans la tête d’un ado de treize ans.
  • L’autrice nous montre une représentation classique et moderne de la sorcière et ça fonctionne très bien.
  • Texte est optimisé pour les lecteur-ices dyslexiques.
  • Un court mais, joli moment d’évasion.

Les -

  • Une histoire finalement assez peu originale.

Les Citations

Son léger accent hongrois roule joliment les R comme des petits cailloux dans sa gorge.

close
Merci !

Merci pour votre partage. Vous êtes génial.e !

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x