janvier 3 2018

Unité K9

Le Roman

Auteur : Eva Justine

Titre : Unité K9

Édition : AutoEdition

Date de parution : 3 juin 2017

Genre : Romance M/M

Nombre de Pages : 367

Mon Format de Lecture : Numérique

Service Presse

Mon Temps de Lecture : 9h15

Résumé : Placé depuis sa petite enfance dans des familles d’accueil, Tiago est une tête brûlée. À quelques jours seulement de sa majorité, alors qu’il fugue du foyer dans lequel il est placé, il rencontre sur sa route le marshal Grant. Grâce à lui, il découvrira l’entraide, l’amitié et ses premiers émois amoureux. Pourtant, malgré la main tendue, il s’enfuira à nouveau dès qu’il apprendra son surprenant secret.
Six ans plus tard, Tiago est désormais devenu un membre de l’unité K9. Avec son demi-loup Bud, il assure des missions anti-drogue couronnées de succès. Lorsqu’au hasard de l’une d’elles, les deux hommes se retrouveront face à face, tout ne se passera pas comme l’un et l’autre l’imaginaient, bien au contraire.

L'auteur

Eva Justine

Courte Bio :

À chaque fois que je commence une histoire, j’espère faire rêver les lecteurs en leur offrant un moment de dépaysement.

Afin que ce voyage soit le plus agréable possible, je fais beaucoup de recherches pour planter un décor crédible. J’aime beaucoup découvrir d’autres pays, d’autres coutumes, ainsi que d’autres époques sans bouger de mon fauteuil.

D’ailleurs, je dissémine souvent des informations dans mes écrits, qui permettent à mes lecteurs d’apprendre des choses sur les lieux où se déroulent mes histoires.

Je remercie ceux qui me suivent au fil de mes romans et souhaite la bienvenue à ceux qui auront la curiosité de me découvrir. 

La Chronique

Première chronique de l’année = Premier coup de coeur de l’année ? Découvrez la réponse sans plus attendre. (Bon, en fait, il s’agit du dernier coup de coeur de 2017 puisque c’est l’un des derniers romans que j’ai lus l’année dernière 😇 J’en profite aussi pour dire un grand merci à Eva pour ce service presse <3 )

Ce roman est un véritable page turner, j'avoue que je n'aime pas les chapitres trop longs, ce qui est parfois le cas ici, mais la ça ne m'a pas dérangé le moins du monde, au contraire, plus je lisais plus j'avais envie de lire. (Pour tout vous dire, si j’avais pu, je l’aurais lu en une seule fois. Mais dans un sens, l’avoir lu dans un laps de temps assez long m’a permis de vraiment bien le savourer, ce qui n’est pas forcément plus mal ^^)

Dès les premiers chapitres, l'autrice nous fait réfléchir sur les abandons d'animaux ou leur maltraitance, notamment, mais aussi de la situation des jeunes en foyer et en difficulté. Le tout est vraiment touchant et parfois même révoltant.

J'ai vraiment adoré le personnage de Tiago, renfermé, un peu rustre et solitaire, mais n'hésitant pas à dire ce qu'il pense en se moquant de l'avis des gens. J'adore aussi le fait qu'il soit aussi maladroit avec les enfants (bon, même avec les adultes en fait). Une grande partie de ses répliques sont d'ailleurs cultissimes. Surtout que quand on creuse un peu la carapace qu'il s'est forgée à coup de destin malchanceux, il est vraiment quelqu'un d'attachant. Bref, Tiago est un énorme coup de coeur et ce roman mérite d’être lu rien que pour lui (bon pour tout le reste aussi hein ;p ).

J'adore aussi Emi, une petite fille adorable et curieuse qui n'hésite pas à poser toutes les questions qui lui passent par la tête. Elle est vraiment très attachante.

Voir le Marshall Grant, si organisé et presque maniaque complètement chamboulé et ne faire que des bêtises est vraiment adorable.

J’ai aussi beaucoup aimé le personnage de Marvin, qui est presque le plus important en fait puisque sans lui, je ne suis pas sûr que l’histoire aurait fini de la même façon, mais je vous laisse découvrir pourquoi et comment en lisant le roman.

J’ai aussi vraiment aimé Chris et son amour touchant pour les animaux.

Bon et évidemment Lukas qui est M. Parfait lol. Bref, j’ai adoré quasiment tous les personnages, tous aussi intéressants les uns que les autres.

Je dois avouer que la première moitié du roman est plutôt frustrante puisque nos deux héros se cherchent sans forcément se trouver ou alors ils sont toujours interrompus. (Sans parler du “6 ans plus tard” qui a failli me faire faire une crise cardiaque !) Mais alors, croyez-moi, une fois que c’est parti, c’est parti ! Et Eva nous offre vraiment des scènes mémorables.

D’ailleurs, sans vous en dire trop, la scène du premier baiser est magistrale.

Ce que j’adore aussi dans ce roman, c’est tous les sujets qui sont abordés, sans parfois même être expliqués, comme le fait qu’un père célibataire peut élever un enfant comme il faut, ce n’est pas clairement dit ou quoi que ce soit, mais on le constate. Et les thèmes de réflexions sont vraiment nombreux et intéressants. Bravo Eva pour parler de tout ça en rendant le tout très intéressant et jamais lourd ou moralisateur.

J’ai adoré la plume de l’autrice et il est évident que je lirai ses autres romans.

La grande importance donnée aux animaux m’a également beaucoup plu. Un chapitre est même raconté du point de vue de l’un des chiens du roman et ça, j’adore !

Concernant les “enquêtes”, elles sont, selon moi, à placer au second plan. En tout cas, me concernant, ce n’est pas celles-ci qui m’intéressaient le plus. Par contre, je dois encore tirer mon chapeau à Eva pour sa belle mise en scène de différents corps de la police, tout en nous distillant pas mal de choses issues de ses multiples recherches, sans jamais être ennuyeuse, bien au contraire.

Pour conclure, et je pense que vous l’aurez compris, Unité K9 est un gros coup de coeur pour moi et je dois avouer que je n’avais aucune envie de quitter Tiago, Lukas et tous les autres. J’aurais pu lire leurs aventures éternellement sans me lasser tellement ils sont attachants et touchants. Dans ce roman, vous allez rire, pleurer, vous poser plein de questions, être attendri par une très belle histoire d’amour, vous aurez même le droit à de très belles scènes de sexe. Bref, courez le lire sans attendre, il en vaut vraiment la peine !

Les Citations

L’humain pouvait être tout et son contraire. Tandis que l’un l’avait jetée à l’eau sans se préoccuper d’elle, l’autre l’avait secourue et câlinée. Depuis, elle espérait fortement rester dans cette condition bien plus agréable.

Au lieu d’avoir fait en sorte d’égayer les murs sombres, quelqu’un avait punaisé des affiches alertant sur les risques multiples liés à la délinquance, à la drogue, au vol, au viol… etc. L’une d’elles les menaçait même de prendre un aller direct vers la prison la plus proche en cas de fugue. La plus optimiste étant celle qui promettait un avenir meilleur et un futur glorieux s’ils choisissaient l’enrôlement militaire. La dernière, tout au fond du couloir, insistait sur le fait que chacun avait sa place sur cette terre, du moment qu’il était respectueux des lois divines et humaines. Lukas songea que les pauvres adolescents de ce foyer devaient chercher, profondément en eux, la motivation pour résister aux multiples tentations d’une existence délinquante. En soupirant, il détourna son regard des messages bien-pensants et se dirigea vers le bureau du responsable.

S’occuper d’animaux n’était pas plus mal qu’autre chose. Au moins, eux vous aimaient pour ce que vous étiez, sans vous juger ou attendre quelque chose en retour.

Tiago admirait Chris pour tout ce qu’il faisait. Se consacrer ainsi à une telle cause était quelque chose de magnifique. Heureusement qu’il y avait encore des gens comme lui pour relever le niveau de conscience de l’humanité. Se rendait-il compte qu’il était semblable à un phare pour ces animaux en perdition ?

J’étais en train de dire bonjour à Miss, quand Lukas est entré dans le salon et m’a demandé si j’avais bien dormi. C’est con à dire, mais personne ne s’était jamais soucié de savoir comment j’avais pu dormir jusqu’à présent. Ça n’est pas grand-chose, pourtant ça m’a fait vachement plaisir.

— Ton accueil me fait chaud au cœur, dit-il sans pouvoir mieux exprimer le plaisir qu’il ressentait. — J’ai bien hésité entre te serrer dans mes bras ou te donner un coup de pied au cul, mais à l’instant où j’ai vu que tu étais plus grand et baraqué que moi, j’ai préféré choisir la seconde option.

Son homosexualité le rendait-elle différent d’un hétéro ? S’il recevait un coup, celui-ci lui faisait-il moins mal ? Non. La douleur était bien évidemment la même. La seule différence était qu’il devait juste serrer les dents parce que personne ne viendrait le consoler.

— Écoute ! C’est de ma faute. Je ne suis qu’un putain de perturbateur. Partout où je passe, il pleut, les voitures tombent en panne ou les poulets crament. Je suis sûr que ton pick-up tournait comme une horloge avant que je me pointe et que tes poulets rôtis étaient délicieux, vrai ou pas?

— Tant qu’il me restera un souffle de vie, je me battrai, assura Tiago fermement. J’attends tout de même impatiemment la période de chance qui doit succéder à ma longue série d’emmerdes.

— Si c’est pas sexuel, j’ouvre pas. Qui pouvait accueillir les gens de cette façon ? Tiago, bien évidemment.


Étiquettes :

Ecrit 3 janvier 2018 par Jonattend dans la catégorie "Autoédition", "Chronique", "Littérature Sentimentale

2 COMMENTS :

  1. By Eva Justine on

    Merci pour cette belle et longue chronique. Contente de lire ton engouement pour mon K9 et aussi de relire mes phrases lol. On ne sait jamais ce qui interpelle le lecteur ^^ à bientôt pour le tome 2 🙂

    Répondre
    1. By Jonattend (Auteur) on

      Mais de rien, merci à toi pour ce magnifique roman ! <3

      Pas de soucis, je serai évidemment présent pour le tome 2 !

      Répondre

Laisser un commentaire