Playlist

Autrice : Laure Lapègue
Édition : Autoédition
Date de parution : 8 juin 2019
Genre : Suspense
Nombre de Pages : 261
Mon Format de Lecture : Numérique
Service Presse

Résumé

Un soir de pluie sur les routes du nord de la France. C’est l’endroit que choisit Babeth pour échouer sur le capot et dans la vie Lola. L’une jeune, belle et impulsive, l’autre silencieuse et abîmée par la vie, tout les oppose et pourtant, elles décident de ne plus se quitter, le temps d’un roadtrip, le temps d’une playlist, pour le meilleur mais surtout pour le pire…
Une rencontre entre deux destins, une histoire en mode « girl power » où la violence et l’adrénaline côtoient l’amour et la fragilité, Playlist est un suspense à suivre au fil des kilomètres, moteur et musique à plein régime !

L'autrice

Laure Lapègue vit à Bordeaux . Elle est à ce jour l’auteur de sept romans à suspense, « Comme un garçon » (2011), « La Bascule » (2013) « Mea Culpa » (2015) , « Une Vie Meilleure » (2016) « Female » ( 2017) , « Le fauteuil de César » ( 2018) et « Playlist », sorti en Juin 2019 . Elle est depuis mars 2014 la fondatrice et dirigeante de www.booknseries.fr, le premier site de promotion et de publication en épisodes de séries et de romans à suspense indépendants . Elle est aussi conseillère en communication d’auteur.

La Chronique

Fan incontesté de Laure, j’ai évidemment tout de suite accepté de lire son dernier bébé en service presse, surtout qu’il me faisait beaucoup d’œil.

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, Playlist est un coup de cœur ! Dès les premiers mots offerts à mon regard, j’ai été entièrement transporté par l’histoire et par ce style si particulier, entre “film noir” et journal intime.

La plume de l’autrice est tellement faite pour ce style qu’on n’y pense même plus, on se laisse juste emporter par le flot des mots et c’est tout simplement magique.

J’ai adoré rencontrer ces deux personnages atypiques, complètement différente l’une de l’autre. Mais surtout Lola, puisque nous nous retrouvons littéralement dans sa tête pour suivre le fil de ses pensées.

Cette femme au passé douloureux m’a beaucoup touchée et j’ai aimé suivre cette aventure avec elle et en apprendre plus sur sa personnalité et son histoire.

Je dois vous avouer que j’ai été très naïf durant ma lecture, presque autant que Lola, justement. En effet, j’étais absolument persuadé de lire un véritable Feel Good. Avais-je oublié que je tenais un roman de Laure Lapegue entre les mains ? C’est la seule explication. Mais j’ai d’autant plus apprécié ce moment fatidique ou tout bascule pour nous entraîner encore plus loin.

J’aime tellement les romans de Laure. Elle nous emmène toujours là ou on ne l’attend pas et même lorsqu’elle nous donne tous les indices nécessaires, on se fait avoir en beauté. J’ai d’ailleurs adoré certain de ces indices qui m’ont tout simplement fait griller le cerveau et qui m’ont obligé à beaucoup plus pousser ma réflexion.

Je n’ai pas envie de vous en dire beaucoup plus sur cette histoire, il faut simplement la lire pour l’apprécier et découvrir tout ce que l’autrice vous réserve.

Je voudrais tout de même dire que j’ai beaucoup aimé toutes les réflexions que ce roman apporte, sur la vie et son sens, sur l’amitié, l’amour, la famille, la société, mais aussi sur la dépression et tout un tas d’autres choses. Mais surtout, j’aimerais saluer le fait que tout cela est abordé de façon assez peu conventionnelle et originale.

Il y a cependant un point très important dont je n’ai pas encore parlé : la musique ! Eh bien oui, le livre s’appelle “Playlist” après tout ! Et encore une fois, Laure nous offre quelque chose de magistral. Chaque chapitre reprend un titre de chanson et l’autrice a habillement réussi à nous en faire ressentir un peu de l’ambiance dans chacun d’eux, c’est tout simplement magique. La musicalité de ce roman est la petite cerise sur le gâteau et je dois de nouveau saluer Laure pour son véritable coup de maître concernant ce point et qui rend ce roman aussi parfait.

Et on continue à tirer le chapeau à Laure pour son imagination sans limites qui m’a vraiment emporté bien au-delà de ce que j’avais imaginé.

Un petit mot sur la fin avant de conclure. Sans vous en dire beaucoup, je l’ai tout simplement adoré. Je dois surtout avouer que je suis assez fier de moi, car je ne me suis pas laissé berner jusqu’au bout. Je n’ai pas deviné, mais je n’en étais pas si loin que ça. Mais encore une fois bravo à Laure.

Bref, je vais conclure en disant que j’ai tout simplement adoré ce roman, qui constitue un gros coup de cœur. Si vous êtes à la recherche d’un page turner qui vous fera complètement oublier le monde extérieur le temps de quelques heures, eh bien n’hésitez pas, Playlist est le roman qu’il vous faut. Surtout si vous appréciez les personnages forts et fragiles à la fois, complexes et qui sauront toujours vous surprendre, attachants pour leurs qualités, mais surtout pour leurs défauts et leurs petites (ou grandes) failles qui ne pourront pas vous laisser de marbre. On ne sort jamais complètement indemne d’un roman de Laure et c’est ça que j’adore.

(Quoi ? Qu’est ce que vous faites encore là ? Allez le lire genre maintenant !!!)

Coup De Coeur

Mon Avis

Les +

  • Des personnages sincères et touchants
  • Une plume faite pour ce genre de récit
  • De nombreuses réflexions sur la vie
  • Une histoire originale et surprenante
  • Un côté musical bien dosé et bien géré
  • Un “page turner” qui vous fera oublier le monde durant quelques heures
  • Une fin géniale

Les -

Les Citations

Invisible aux yeux des autres, je ne suis pourtant pas fâchée avec l’être humain. Tout au plus avec moi-même. Et je n’ai plus envie, ni de me justifier, ni d’en parler. Ni avec des psys, ni avec des avocats, ni avec personne.

Il reste quelques minutes à siroter son verre, tout en pianotant sur son téléphone, mâchoires serrées, sourire crispé au coin des lèvres. J’imagine qu’il surfe sur quelques réseaux de jeux amoureux, tantôt gagnant, tantôt perdant. Drogué volontaire au shoot d’ocytocine, il ne sait certainement plus faire la distinction entre ce qui lui fait du bien et ce qui lui fait du mal. L’autodestruction est la face cachée de l’amour et de ses plaisirs coupables.

J’ai oublié à quel point l’estime de soi n’a rien à voir avec l’assurance que l’on peut montrer.

Depuis que la vie m’a renversée, je ne sais pas mettre un pied devant l’autre sans l’avoir prévu des siècles à l’avance.

Tout de suite, il a pris ma main, une façon de communiquer bien plus puissante que les mots. On dit que le mutisme enferme mais le langage peut être tout aussi efficace, si on se contente de parler sans écouter l’autre.

Il disait qu’il avait eu le coup de foudre au premier regard. Je ne l’ai pas cru. Pour moi, l’amour n’a pas ce pouvoir. On ne peut pas s’accrocher à quelqu’un que l’on ne connaît pas, tomber sous le charme d’un étranger instantanément.

Mes mains courent sur mon ventre plat, mes cuisses nerveuses, mes mâchoires encore tendues. Si seulement je pouvais me transformer. Si seulement le papillon que j’étais pouvait renaître. Oublier ma vie passée. [...] Si longtemps que je me sens comme un atome isolé, un truc perdu dans la galaxie, que personne ne peut aider.

Je ne te mettrai jamais mal à l’aise mais je ne veux pas non plus te conforter dans ton rôle de victime. Il faut que tu apprennes à te secouer, à devenir autonome. Que tu retrouves ta personnalité ! Et ce n’est pas en restant renfermée sur toi-même que tu y arriveras !

Les mots que l’on ne dit pas meurent en nous et y pourrissent. Poison lentement distillé, fait de consonnes et de voyelles.

Au-delà d’un certain stade, la douleur et la colère, tout comme l’amour et le désir, ne s’expriment plus avec des mots. Ils vous bouffent, un point c’est tout. Le seul moyen de s’en libérer, c’est de les montrer à l’autre, sans l’artifice de la parole

La solitude, en soi, n’est pas douloureuse. Elle ne le devient qu’au contact des autres. De ces personnes sourdes à nos souffrances. De tous ces gens aveugles quand il s’agit de voir ce qui se cache derrière les apparences.

close
Merci !

Merci pour votre partage. Vous êtes génial.e !

Me soutenir

Vous avez aimé votre visite sur The Book Lovers et aimeriez me soutenir ? Rien de plus simple ! 

 

Dans tous les cas, merci pour votre visite et à bientôt !