juin 19 2017

Les Gardiens du Nord – Tome 2

Le Roman

Auteur : Aurélie Chateaux-Martin

Titre : Les Gardiens du Nord - Épisode 2 : Les Îles des Terres Gelées

Édition : Auto-Édition

Année de parution originale : 2017

Genre : Fantasy / Young Adult

Résumé : Enfin arrivés à Mjölnr, Aeddan et Eri sont bien décidés à affronter les Mers Gelées pour partir à la découverte du Grand Nord. Désireux de mettre le plus de distance possible entre eux et le terrible roi de Doo, autant que de découvrir la légendaire cité d’Asgard, ils sont prêts à faire face à tous les dangers qui se cachent dans les flots glaciaux de l’océan pour continuer leur périple. Les mises en garde des marins ne les arrêtent pas dans leur projet fou : ils sont persuadés qu’ils franchiront sans mal les épreuves et gagneront les Iles des Terres Gelées…
Pourtant, entre Krakens, jörmundgandrs et sirènes, ce ne sont pas les menaces qui manquent dans les profondeurs obscures du grand large… N’écoutant que leur courage –ou leur inconscience- les deux jeunes hommes se jettent à corps perdu dans cette nouvelle aventure qui s’annonce plus périlleuse que leur premier aperçu du monde extérieur. Mais pour eux, le principal danger ne se situe pas où le commun des mortels le perçoit. Les sentiments que les deux voyageurs éprouvent l’un pour l’autre sont plus flous que jamais…

L'auteur


Nom : 
Aurélie Chateaux-Martin

Nombre de Romans : Une cinquantaine (je vous invite à cliquer ici pour découvrir tout l’univers d’Aurélie.

Courte Bio : Ecrire est ma passion, et bien plus encore... C'est pour moi un moyen de partager mon monde, de poser sur papier les personnages qui m'apparaissent au fil de mes rêves, le long du fleuve de mes pensées, et m'appellent, jusqu'à ce que j'accepte de les faire naître du bout de ma plume.
Si j'écris surtout de la fantasy, c'est que j'ai grandi dans un monde où les fées et les dragons semblaient bien réels, et où les elfes se cachaient au coeur des forêts de mon enfance...
Mais je me suis nourrie plus encore de romans, anciens ou plus modernes, sur l'époque médiévale, et sur l'Orient des Mille et Une Nuits. J'aime ce que ces romans retracent de l'amour courtois et du romantisme d'une période où les contes de fées étaient bien plus réels qu'imaginaires...
C'est ce que j'essaie de retracer au fil de mes propres histoires. Rendre plus vivante la magie de ces livres oubliés, de ces contes fantastiques où se mêlent amour, amitié, et fantasy. Fées, elfes, dragons, djinns et magiciens se côtoient dans mon univers, cherchant, chacun,, confusément une place qui ne leur est pas toujours évidente à trouver...

La Chronique

Après mon gros coup de coeur pour le Tome 1, j’étais plus qu’heureux de retrouver Dan et Eri pour de nouvelles aventures que je savais à l’avance mouvementées.

L’histoire reprend donc là où nous l’avions laissé et nos héros vont bientôt embarquer sur une mer aussi belle que dangereuse.

La plume d’Aurélie est parfois très poétique et nous offre de très jolies phrases pleines d’émotions communicatives (sa description des aurores boréales est d’ailleurs tout simplement magnifique.).

Cette fois, nos deux héros se retrouvent seuls sur un bateau pour la quasi-totalité de l’histoire, nous permettant de mieux rentrer dans leurs petites têtes.

Au début, quand Dan et Eri demandent conseilles aux marins, j’ai trouvé la réaction de Dan très énervante et prétentieuse, on avait l’impression qu’il se croyait invincible et que quoi qu’il arrive sur cette mer, il serait forcément plus fort… Je me suis donc dit “vas-y mon petit, continue de te moquer et vivement que tu te fasses attaquer par plein de créatures, que tu regrettes bien tes paroles”. (Et croyez-moi, il les a bien regrettés ses paroles).

Les différentes péripéties arrivent toujours au bon moment (enfin pour ne pas s’ennuyer, mais jamais au bon moment dans les conversations ou actions de nos héros lol) de sorte qu’on ne s’ennuie jamais.

Les différents monstres sont très intéressants et bien présentés, et même si on les a souvent vus ailleurs (deux, en particulier), c’est très agréable de les retrouver à la sauce Chateaux-Martin.

D’ailleurs, les trois grosses scènes d’actions sont menées d’une main de maître et la redondance qu’il y aurait pu avoir est absente et c’est tant mieux. Chaque scène est unique et intéressante.

Pour l’histoire d’amour, on en apprend plus sur ce que les deux personnages pensent à ce propos et c’est à la fois génial et frustrant. En effet, on a envie de les prendre par les épaules et de les secouer un bon coup en leur disant “mais merde quoi ! Réveillez-vous un peu et avouez-vous tout, ça sera bien plus simple !”. Mais bon, ça avance et j’ai hâte de voir comment cette relation va évoluer.

La fin, par contre, m’a beaucoup moins frustré que celle du premier tome, même si j’attends, une nouvelle fois, la suite avec grande impatience. (Mais bon, vu le rythme d’écriture d’Aurélie, je n’aurais certainement pas à attendre longtemps ^^).

Pour conclure, un nouveau coup de coeur, même si, une nouvelle fois (et peut-être même encore plus pour celui-ci) l’histoire est passée trop vite à mon goût, mais je ne m’en plein pas, j’adore ce format court et fictionné. Donc, si vous n’avez pas encore lu le premier tome, je vous invite à en lire mon avis et à vous le procurer juste après 😉

Les Citations

Celui-ci ouvrit les bras et enlaça le demi-elfe en silence, conscient, sans doute, qu’il ne fallait pas briser la magie de l’instant. Et, sans se soucier du vent, du froid, du soir qui descendait sur l’horizon, les deux jeunes voyageurs se perdirent dans le ravissement d’un moment volé aux ailes du temps. Pure magie, pure extase. L’évidence, indéniable, que jamais rien ne les séparerait, qu’ils étaient voués à partager un destin commun, quel qu’il fût. Eri aurait pu mourir en paix, si sa vie s’était arrêtée sur une telle certitude. Le bonheur, soudain, semblait avoir retrouvé sa voie dans leurs cœurs reliés.

Ses longs cheveux s’envolaient autour de lui, tornade argentée ensorcelante qui se colorait de reflets brillants comme des étoiles.

« En fait, c’est compliqué… avoua le jeune homme avec un sourire éclatant. Mon ami et moi ne mangeons pas de produits animaux… » Il continua son petit discours, celui qu’il avait peaufiné à force de rencontrer toujours de nouveaux lieux leur proposant systématiquement des plats truculents tous moins végétaliens les uns que les autres. L’aubergiste sembla tout à fait décontenancé, mais il finit par accepter de préparer pour ses hôtes un repas spécial. « Après tout, conclut-il, si vous avez de quoi payer, je n’ai rien à y redire… »

Si le froid ne l’attirait vraiment pas, l’idée même du danger le stimulait. Il rêvait d’aventure. Il avait envie de faire ses preuves, dans d’autres conditions que les terribles évènements traversés à Doo. Et quoi de mieux pour ce faire que d’horribles monstres sur une mer glacée ? Non, plus il y réfléchissait, plus l’idée lui plaisait…

Il avait fanfaronné, à Mjölnr, devant les marins, mais à présent qu’il devait se confronter à ces maudites bestioles, il n’en avait plus la moindre envie.

Quant aux sirènes… eh bien, elles n’avaient que trop rappelé au demi-elfe l’hideuse réalité qui se cachait derrière les sourires des Hommes. Cupides, vénaux, concupiscents. Et hypocrites, autant que les semi-femmes qui charmaient les humains en dissimulant leur véritable apparence derrière un sortilège les rendant attirantes et laissant croire qu’on pouvait leur faire confiance… On ne pouvait pas faire confiance aux sirènes. On ne pouvait pas plus faire confiance aux Hommes.




Ecrit 19 juin 2017 par Jonattend dans la catégorie "Aurélie Chateaux-Martin", "Chronique", "Fantasy", "Littérature Sentimentale", "Young Adult

2 COMMENTS :

  1. By Amabooksaddict on

    Encore une belle chronique pour une auteure dont j’apprécie énormément la plume! Ce tome 2 fut une excellente lecture également 😍

    Répondre

Laisser un commentaire