avril 30 2016

Le Couloir des Âmes

10-le-couloir-des-amesAuteur : Julie JKR

Titre : Le Couloir des Âmes

Édition : Autoédition

Date de parution : 01/11/2015

Genre : Horreur

Nombre de Pages : 184

 


Grâce au concours de Des Livres et Moi, j’ai eu la chance de gagner « Le Couloir des Âmes » en version papier (il était dans ma wishlist donc c’est super ^^) Et je dois avouer que je ne suis nullement déçu. Encore un grand merci ainsi qu’à Julie JKR bien sûr.

L’histoire débute aux États-Unis où notre héroïne Claire Porter s’apprête à se rendre à son bal de fin d’année avec son meilleur ami Lucas, mais tout bascule quand sa grand-mère, qui l’a élevée depuis la disparition de sa mère presque dix ans auparavant, décède d’une crise cardiaque. Le plus beau jour de sa vie se transforme en catastrophe et c’est loin d’être fini. Elle reçoit une lettre de sa défunte Millie lui permettant de trouver une boîte dans le grenier contenant des informations sur la disparition de sa mère ainsi que plusieurs objets. Claire part donc pour la France pour élucider bien des mystères et essayer de répondre à toutes ses questions. Mais ne dit-on pas que la curiosité est un vilain défaut ?

On commence donc par découvrir notre héroïne qui n’a pas eu que des bons moments depuis son enfance, mais qui garde quand même la joie de vivre, jusqu’à ce que sa grand-mère ne meure prématurément. C’est à partir de ce moment que tout va s’enchaîner et l’on va prendre un malin plaisir à la suivre dans toutes ses aventures. Plus elle va découvrir d’indices, moins elle aura de réponses. Elle finira même par rencontrer des phénomènes plus qu’étranges, sans savoir s’il s’agit de la réalité ou d’hallucinations.

On a en fait l’impression d’être plongé dans un bon film d’horreur qui réussit à nous surprendre à chaque fois et on a beaucoup de mal à lâcher la lecture tellement on veut connaître la suite.

En ce qui concerne les autres personnages, j’ai bien aimé Éloïse, employée de l’auberge dans laquelle réside Claire en France et qui est très attachante.

Les sept derniers chapitres sont ceux où l’on se croirait le plus dans un film d’horreur, mélangeant « psychopathe » et fantastique, cocktail qui réussit plutôt bien.

En fait, on se retrouve dans une espèce de mélange entre Stephen King et R. L. Stine (Chair de Poule) (attention, je précise que je ne connais que les adaptations de ces deux auteurs, je n’ai malheureusement pas encore découvert leurs romans.)

La fin est quelque peu… spéciale… Mais elle ne m’a pas du tout déçu puisqu’elle correspond tout à fait au genre de l’histoire et j’ai une nouvelle fois été surpris.

J’ai donc été agréablement surpris par ce roman qui laisse quand même espérer une suite. Si vous aimez les enquêtes, le fantastique et les frissons, ce roman est fait pour vous.note_09




Ecrit 30 avril 2016 par Jonattend dans la catégorie "Chronique", "Horreur", "Julie JKR

Laisser un commentaire