mars 16 2017

#JeudiAutoEdition – #03

Bonjour à tous et bienvenue dans ce troisième numéro de mon nouveau rendez-vous autour du #JeudiAutoEdition où je vous propose de découvrir un auteur Auto-Édités et son roman que j’ai lu et apprécié, ainsi qu’un auteur et son roman que j’aimerais bien lire. Et attention, aujourd’hui le “casting” est 100% féminin ! C’est parti !

Laure Lapègue

Alors, je connais Laure depuis presque le début du blog (quand je dis connaître, c’est plutôt être en contact puisque je connaissais déjà vaguement Book’n Series avant) et elle m’avait gentiment demandé de chroniquer la serial lecture du moment. Depuis, j’ai le droit de découvrir toutes les serials lectures un peu en avance pour vous en donner mon avis quand elles sortent. Cependant, bien que l’envie ne manquait pas et que j’avais même gagné deux de ses romans à des concours, ce n’est qu’il y a un mois que j’ai enfin lu l’un de ses romans à l’occasion de la sortie de son dernier bébé, “Female”. Et franchement, c’est un gros coup de coeur, mais je vous en reparle plus bas, après cette petite biographie.

Laure Lapègue vit à Bordeaux . Elle est à ce jour l’auteur de cinq romans à suspense, "Comme un garçon" (2011), "La Bascule" (2013) "Mea Culpa" (2015) , "Une Vie Meilleure" (2016) et "Female" , sorti en février 2017 . Elle est depuis mars 2014 la fondatrice et dirigeante de www.booknseries.fr, le premier site de promotion et de publication en épisodes de séries et de romans à suspense indépendants . Elle est aussi conseillère en communication d'auteur.

En plus d’être une excellente auteure et une personne formidable, elle aide à développer l’autoédition et fait tout ce qui est en son pouvoir pour promouvoir et soutenir ce mode d’édition.

Le roman que je vous conseille est donc “Female”, un roman fort sur font de féminisme et de recherche de soi. Une histoire passionnante et poignante qui ne vous laissera pas indifférent et qui vous offrira quelques sujets sur lesquels réfléchir. Tout ce que j’aime en somme et j’ai hâte de découvrir ses précédents romans. En attendant, je vous laisse avec le résumé de “Female” :

Bordeaux. 2052. Dans un monde où le féminisme est érigé en loi, les femmes continuent à faire face à des choix cornéliens pour assurer leur réussite.
Axel, 31 ans n’échappe pas à la règle. Tiraillée entre les envies de son compagnon et les attentes de sa famille, la jeune femme décide de raser ses cheveux longs pour obtenir le poste qui lui permettra d’acquérir son indépendance. Mesure-t-elle alors la portée de ce choix symbolique sur sa vie de couple et son destin de femme ?
Entre deux mots, entre deux sexes, entre deux mondes, FEMALE vous embarque dans un futur à la fois inquiétant et possible, une galerie de portraits où les genres s’affrontent, pour le meilleur et pour le pire…

Solenne Hernandez

C’est encore et toujours grâce à Twitter que j’ai entendu parler de Solenne Hernandez et de sa “Rumeur” qui, je dois le dire, m’intrigue depuis pas mal de temps. L’année dernière, elle proposait de pouvoir lire ses romans gratuitement et j’ai évidemment accepté. Malheureusement, je n’ai toujours pas eu le temps de lire le premier tome de “La Rumeur”, mais ça ne saurait tarder ! Voici sa biographie :

Tout a commencé avec l'histoire de deux tortues qui allaient faire leurs courses chez Atac. Solenne Hernandez avait 6 ans. C'est ce jour-là qu'elle a tout simplement décidé qu'elle deviendrait écrivain.
De concours de nouvelles en concours de nouvelles, elle essaie d'affûter son style et découvrir à chaque fois une nouvelle facette de son imaginaire. Ses personnages peuvent être tout à la fois courageux, perdus, drôles, amères, tandis que son style change selon le texte, l'histoire, et la musique qu'elle écoute tandis qu'elle écrit.
Son premier roman, La Rumeur - Tome 1 : La Fuite, est le tout premier d'une trilogie dont le Tome 2 - L'Espoir - est disponible depuis novembre 2016

Je vous laisse maintenant avec le résumé du premier tome de “La Rumeur” dont je n’entends vraiment que du bien depuis toujours :
La crise a sévi bien plus que de raison au fil des années, au point de rendre les cœurs aussi vides que les maisons. Mais un nouveau gouvernement s'est érigé en sauveur de l'humanité : le Secteur.
Alors que le monde semble courir à sa perte, le Secteur dit avoir trouvé une solution.
Mais à quel prix ?
Dans cette vie où plus rien ne compte, les rêves sont, dit-on, devenus inestimables.
Si rares, si précieux, que le Secteur a décidé de s'en emparer.




Ecrit 16 mars 2017 par Jonattend dans la catégorie "#JeudiAutoEdition

Laisser un commentaire