septembre 4 2017

Féelynides – Attraction

Le Roman

Auteur : Cathy Dujardin

Titre : Féelynides - Tome 1 : Attraction

Édition : Auto-Édition

Date de parution : 9 mai 2017

Genre : Young Adult / Fantasy / Fantastique

Nombre de Pages : 336

Mon Format de Lecture : Numérique

Service Presse (Simplement.pro)

Mon Temps de Lecture : Plus de 6h30

Résumé : Aidan doit quitter les USA où il a grandi pour suivre sa mère en Irlande pour y intégrer la prestigieuse université de Cork pour un nouveau départ. Dans cette nouvelle vie, Aidan nous entraine dans un monde où les cauchemars et la réalité, côtoient les mythes et les légendes. Découvrez un univers dans lequel l'amitié, les secrets, les meurtres et les rebondissements se mêlent dans une incroyable épopée sur fond de brumes celtiques. "Rien ne sera plus jamais pareil". Un nouveau héros débarque dans l'univers du fantastique, évadez vous en découvrant les aventures d'Aidan TREVOR.

L'auteur

Nom : Cathy Dujardin

Nombre de Romans : 1

Courte Bio : Cathy Dujardin est née en 1974 dans le Nord (Hauts de France). 
Elle se découvre très jeune une passion pour le monde de l'imaginaire. D'abord grâce aux mangas et aux comics, puis par le cinéma et la lecture. 
Elle passera une partie de sa vie professionnelle en tant qu'assistante de gestion. Mais toujours  insatiable d'imaginaire, elle continue de s'évader dans un monde fantastique, fantasy et science-fiction et cette passion  l’amènera à retranscrire les histoires qu'elle imagine sur papier, et nous fait partager son univers pour notre plus grand plaisir. 
Partagez à votre tour son univers. 

La Chronique

On se retrouve aujourd’hui pour une nouvelle chronique d’une auteure Auto-Édités qui parle de fées, de légendes et de bien d’autres choses. C’est donc parti pour un conte de fées moderne qui ne commence pas par “Il était une fois” et qui ne se terminera certainement pas par “Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants”… Enfin pour le savoir, il vous faudra le lire ;p

Les premiers chapitres sont assez “banals” dans le sens ou c’est plus ou moins le même début que dans plusieurs romans, mais l’auteure arrive à nous glisser tout ce qu’il faut de suspens et de choses intrigantes pour nous donner envie de continuer. Et surtout, c’est fait de façon subtile et fluide, ce qui est loin d’être toujours le cas.

Ça ne m’a pas empêché, malheureusement, de trouver plusieurs scènes assez clichées, comme la rencontre d’Aidan et Flora et surtout la scène du café ou Flora aperçoit Aidan avec Ciara, c’est dommage, mais ça ne gâche pas non plus la lecture, surtout qu’il ne s’agit que d’un petit nombre de scènes.

Malgré quelques répétitions par-ci par-là, la plume de l’auteure est très fluide et agréable.

La majorité du roman est raconté à la première personne et du point de vue de Aidan. Cependant, plusieurs passages sont aussi racontés à la troisième personne. Ce n’est absolument pas perturbant et, au contraire, j’ai trouvé ça à la fois original et bien mené, ajoutant beaucoup de choses au récit.

J’ai beaucoup aimé le fait que rien dans ce roman n’est là pour faire jolie, si on parle de quelque chose, même si ça paraît insignifiant, le sens sera donné plus tard. Tout est calculé et rien n’est fait au hasard, ce qui prouve le gros travail de l’auteure derrière cette histoire.

Le rythme est assez lent, mais ça ne m’a pas dérangé, on prend bien le temps de découvrir l’histoire et paradoxalement, il se passe tellement de choses qu’on n’a pas le temps de s’ennuyer une seule seconde.

L’histoire est bien menée et plutôt originale (même si parfois ça m’a fait pensé à Sublimes Créatures ou à Riverdale aussi, mais seulement par petites touches) et les réinterprétations historiques sont si bien imaginées par l’auteure qu’elles semblent tout à fait plausibles tout en restant très originales (et parfois même vraiment très originales, mais je vous laisse découvrir par vous même pour ne pas vous gâcher la surprise, notamment sur la vraie nature des Féelynides.).

Les personnages sont tous différents, bien écrits et intéressants et j’ai pris beaucoup de plaisir à les découvrir. Et encore un point en plus avec la signification de chaque prénom en fin de roman (quand je vous dis que rien n’est laissé au hasard 😉 ).

Même si je me suis douté de pas mal de choses, parfois même dès le début, l’auteure a vraiment réussi à me surprendre et à m’emmener là ou je ne m’attendais pas. Il y a juste ce qu’il faut de révélations quand il le faut et ça c’est un gros point fort, selon moi.

La fin est assez surprenante et donne vraiment, mais alors vraiment très envie de lire la suite que je vais attendre avec impatience.

Pour résumer, une histoire prenante avec un univers original que l’on prend plaisir à découvrir, des personnages attachants, du suspens juste comme il faut et une intrigue menée d’une main de maître par une auteure qu’il va falloir suivre de près. J’adore et je recommande chaudement.

Les Citations

Pour moi, cette île ne représentait qu'une succession de clichés : pubs, mauvaise nourriture, Irlandais rouquins affalés sur le comptoir, bière à la main, sans oublier la cerise sur le gâteau, les trolls, farfadets et autres légendes. Rien de très folichon à mes yeux.

Inutile d'être décorateur d'intérieur pour constater que la tapisserie remontait à une époque lointaine où l'élégance suprême consistait à tapisser tous les murs avec un papier peint verdâtre et à recouvrir les sols d'une épaisse moquette à bouclettes dans des tons assortis aux rayures vertes des murs.

[En parlant de son chien] J'étais si heureux de l'avoir dans ma vie, surtout maintenant que je n'avais plus personne à qui me confier. Plus qu'un ami, il était aussi un protecteur et un confident, je me sentais en sécurité avec lui. Il tenait une grande place dans ma vie, un peu comme un frère ; cela pouvait paraître complètement fou pour certaines personnes, mais je pense que les animaux peuvent parfois remplacer les êtres humains mieux que l'homme lui-même.

Je me demandai quand même à quoi pouvait bien ressembler le sport qu'ils avaient nommé « rugby », n'en n'ayant jamais entendu parler. Peut-être Sully avait-il raison en disant que les Américains étaient nombrilistes, car s'il en avait été autrement, ce sport ne m'aurait pas été inconnu.

- Qu'est-ce que tu faisais à la bibliothèque ?
- Je bibliothéquais…

Tu es comme un rêve éveillé, le monde s'efface quand tu me regardes, je n’avais jamais rien ressenti de si intense, je dois être complètement fou pour tomber sous le charme d’une inconnue. Si ravissante soit cet ange.

La convoitise attire inexorablement la violence, l’amour attise la jalousie, les apparences cachent toujours les plus lourds secrets, et au final tout n’est que désillusion.

- Les gens croient vraiment à ces histoires de sorcières ?
- Tu es en Irlande, pays des leprechauns et des gnomes. L'Irlande est une légende à elle seule !

Malheureusement, les histoires ne commençaient pas toutes par « Il était une fois », et l'aspect sombre de la réalité venait me frapper de plein fouet

- À ta place, je ne serais pas aussi pressé de me connaître. La curiosité des hommes est décidément plus forte que leur instinct de survie.




Ecrit 4 septembre 2017 par Jonattend dans la catégorie "Cathy Dujardin", "Chronique

4 COMMENTS :

  1. By Eva on

    J’ai beaucoup aimé ce livre aussi quoi que personnellement les questions sans réponse de ce premier tome m’ont beaucoup frustrée et la fin quoi qu’atypique ne m’a fait ni chaud ni froid…

    Répondre
    1. By Jonattend (Auteur) on

      Je suis assez d’accord pour les questions sans réponses, qui, je l’espère, trouveront une réponse dans le tome 2…

      Répondre
      1. By cathy on

        l’histoire n’aurait pas été aussi captivante si vous aviez eu toutes les réponses….. AHAHAHAH et en plus le livre aurait fait 500 pages ……………..

        Répondre

Laisser un commentaire