janvier 23 2017

Brooklyn Paradis – Saison 1

Le Roman

Auteure : Chris Simon

Titre : Brooklyn Paradis – Saison 1

Édition : Autoédition

Date de parution : 20/05/2015 (Première Édition) / 28/01/2017 (Nouvelle Édition)

Genre : Polar / “Drug thriller”

Nombre de Pages : 140 environ

Résumé : Courtney Burden à tout : un riche et beau mari, Jeb ; deux magnifiques enfants, Cameron et Sawyer ; un métier créatif et une brownstone de trois étages à Brooklyn, New York, là où tout le monde veut vivre. Alors pourquoi chine t-elle dans les rues ? A-t-elle un problème ? Est-elle cinglée ? Non, juste une chineuse compulsive qui adopte les objets pour se rassurer…
Avait-elle besoin de ramasser ce canapé au petit matin au bord du fleuve et de le ramener chez elle ? Non, mais elle le croyait abandonné sur ce parking paumé. Sauf qu’il ne l’était pas. Et qu’il appartient à des gars pas cool du tout, qui tiennent à leurs affaires… Et que ces gars, super vénères, vont tout faire pour le récupérer. Et ça, c’est le début de la fin pour Courtney et les siens.
Cocaïne, gangsters, argent et sexe : les meilleurs ingrédients pour faire exploser une famille modèle. Il y a une bonne dose d’humour aussi… pour sauver les meubles.

L’auteure

Nom : Simon

Prénom : Chris

Nombre de Romans : 6

Site Internet

Facebook / Twitter / Instagram

Page Amazon

Courte Bio : En 2001, à peine un mois après les attentats du 11 septembre, j’étais alors professeur de français à New York, je décide de me consacrer à ce que j’aimele plus, écrire. Je commence à écrire des nouvelles, nombreuses d’entre elles ont été publiées dans les revues francophones du monde entier. J’écris dès le réveil dans mon lit, tôt le matin. Je m’impose un minimum de 1000 mots/jour.
Je suis l’auteur de la série « Lacan et la boîte de mouchoirs », une série psy humoristique qui a été dans le top 100 Amazon l’été 2013. 3 SAISONS plus tard, je vous propose mon premier roman : « Mémorial Tour » qui a pour question centrale : le devoir de mémoire nous protège-t-il contre la barbarie ?
Franco-américaine, j’aime New York et Paris. Et les falaises d’Etretat.

La Chronique

Avant de commencer, j’aimerais dire merci à Laure Lapègue, de Book’n Series pour ce troisième partenariat. J’ai donc eu l’occasion de découvrir la première saison de Brooklyn Paradis, de Chris Simon, disponible gratuitement, en épisodes, dès le 27 janvier, sur Book’n Series.

Pour commencer, maintenant, je dois dire que le résumé m’avait beaucoup plus et promettait un bon moment, entre rire et quiproquos. Alors, promesse tenue ?
Eh bien… Pour ma part, pas vraiment… J’ai eu beaucoup de mal à accrocher à l’histoire, malgré la bonne qualité d’écriture et la fluidité de la plume de Chris Simon.

Tout d’abord, je n’ai pas vraiment compris le personnage de Dan, un juif qui semble assez religieux et qui a une femme et des enfants qu’il aime beaucoup, mais qui se retrouve quand même dans un camion miteux avec des travesties qu’il paye pour leurs services. J’ai d’abord cru que j’avais confondu les personnages, puisque ça ressemblait plus au comportement de Michael, à mes yeux et de ce que l’on en savait au début de l’histoire.

Prenons donc Micheal, maintenant, un personnage exécrable qui parle en verlan et en “djeuns” la plupart du temps et qui fait preuve d’une vulgarité de langage assez prononcée (j’avoue que je ne déteste pas ce genre de personnages, en général, mais cette fois-ci, ce n’est pas passé, allez savoir pourquoi…).

Courtney, elle, est un personnage plutôt complexe, je trouve, et auquel je me suis étonnamment un peu attaché, alors qu’au contraire, je déteste ce genre de personnages, d’habitude…

Pour l’histoire, elle est simple, mais bien construite, et point positif, elle n’est pas trop prévisible, malgré quelques points, mais ça, c’est normal.

J’ai tout de même apprécié l’image un peu écorchée de la famille modèle. Famille qui comporte quelques clichés, mais il est évident qu’ils sont là intentionnellement.

Étonnamment, j’ai beaucoup aimé la fin qui donne vraiment envie de lire la saison 2.

En conclusion, je n’ai pas vraiment aimé cette première saison de Brooklyn Paradis, qui se lit pourtant très rapidement. Je n’ai pas ri où il le fallait et l’histoire ne m’a pas véritablement emportée, certains points m’ayant d’ailleurs plus énervé qu’autre chose. Comme on dit, “la mayonnaise n’a pas pris”, avec moi, en tout cas, et je dois avouer que je ne sais pas vraiment pourquoi, car tous les ingrédients sont là… (Je tiens d’ailleurs à dire que j’ai bien compris les situations ou les choses qui étaient là pour faire rire, les “parodies” ou quiproquos, ce n’est pas la question, encore une fois, tout ça n’a pas fonctionné avec moi…) (Bon j’exagère un peu quand même, certains passages m’ont quand même bien fait rire 😉 ).

Je suis conscient que ma chronique ne doit pas donner super envie de lire le roman, mais si vous voulez vous faire votre propre opinion, après tout, ce n’est pas parce que ça n’a pas pris avec moi que ça ne prendra pas avec vous, vous pouvez toujours vous inscrire à la Serial Lecture et recevoir un épisode par semaine, à partir du 27 janvier, gratuitement et directement dans votre boîte mail, en cliquant ici.

Les Citations

— Chérie, ton accumulation au sous-sol vient de me coûter mille dollars.
— Réjouis-toi, mon cœur. Si je faisais du shopping chez Bloomingdale’s, ça te coûterait dix fois plus.

— On a tout, non ? Et s’il nous manque quelque chose, on peut le commander en un clic et se le faire livrer dans les vingt-quatre heures.
— Ce n’est pas la même chose. J’aime chasser, mais au lieu de chasser la biche en forêt, je chasse les objets en milieu urbain. C’est certainement plus inoffensif.


Étiquettes :

Ecrit 23 janvier 2017 par Jonattend dans la catégorie "Chris Simon", "Chronique", "Humour", "Lecture Numérique", "Polar

Laisser un commentaire